3 questions à Emmanuelle Cart-Tanneur Biologiste médical :

À quel moment et auprès de quel professionnel de santé dois-je m’orienter lorsque ma décision d’avoir un enfant est prise ?

Lorsqu’un désir de grossesse se confirme dans un couple, il est utile d’effectuer une consultation médicale.

En effet depuis 2009, la Haute Autorité de Santé (HAS) recommande une consultation préconceptionnelle, effectuée auprès d’un médecin généraliste, d’une sage-femme ou d’un gynécologue et dont l’objectif est, notamment, une vérification du bon état de santé des futurs parents. Il est possible d’associer aux examens habituels (groupe sanguin, statuts immunitaires) des éléments d’évaluation de vos habitudes alimentaires et ainsi, de votre statut nutritionnel et micronutritionnel (vitamines, zinc, cuivre sélénium …).

Cette consultation pourra être l’occasion de conseils à ce niveau dans le but d’optimiser les chances de grossesse.

Si ces éléments n’ont pas été évalués lors de la consultation médicale, et que vous êtes soucieux de cet aspect de votre santé (et de celle de votre futur bébé), il vous est possible de vous adresser à tout autre professionnel formé en micronutrition et susceptible de vous guider dans votre parcours.

Il va de soi que, dès le début de la grossesse, vous devrez être suivie par une sage-femme ou un gynécologue obstétricien même si un accompagnement est possible en parallèle par un autre professionnel (naturopathe, médecin micronutritionniste, pharmacien…)

De même, si une grossesse tarde à survenir, un bilan micronutritionnel sera indiqué en parallèle d’un bilan de fertilité en médecine spécialisée, afin de préciser au mieux les éléments pouvant faire l’objet d’une attention particulière.

J’ai moins de 30 ans, je mange sainement, je n’ai pas de problèmes de santé, ai-je besoin de faire un bilan de mon statut micronutritionnel ?

La jeunesse et l’hygiène de vie (notamment une bonne alimentation), bien que facteurs favorables, ne suffisent malheureusement pas à assurer la survenue d’une grossesse dans des délais normaux.
Il faut en effet tenir compte d’autres facteurs pouvant avoir des effets délétères sur la fécondité :

  • L’environnement (pollution, prise de médicaments, tabac, alcool, exposition à des produits toxiques ou perturbateurs endocriniens…)
  • Le mode de vie (stress aigu ou chronique, troubles de l’humeur, conditions de travail, activité sportive ou non…)
  • Les facteurs génétiques héréditaires ou acquis (épigénétiques par exemple) et garder en tête que la fécondité est sous la dépendance de l’ensemble de ces facteurs, qui doivent tous être optimisés et examinés en cas de doute sur leur existence associée à une suspicion d’hypofertilité.

Mon médecin m’a prescrit une complémentation pour optimiser ma fertilité, en ai-je réellement besoin ?

Il est hasardeux voire dangereux d’avoir recours à une complémentation sans avoir analysé en amont vos besoins éventuels en micronutriments. Certains d’entre eux, en effet, peuvent avoir des effets toxiques en cas de grossesse (vitamine A, par exemple).

De même, on connait l’importance de la vitamine B9 (acide folique) dans la prévention du DFTN (défaut de fermeture du tube neural, ou spina bifida) : le taux de cette vitamine est fondamental à connaitre et à suivre tout au long de la période préconceptionnelle, à savoir deux à trois mois avant le début de la date souhaitée pour la grossesse envisagée.

En effet, un DFTN peut s’installer dans les huit premières semaines de gestation, soit dans une période où la future maman peut encore ignorer qu’elle est enceinte.

Enfin, un bilan des réserves en fer, un bilan thyroïdien, la recherche d’un état inflammatoire de bas grade et surtout du profil d’acides gras de chacun des deux futurs parents sont des éléments fondamentaux qui doivent être déterminés dès que le désir d’enfant est avéré.

Les bilans FertiCheck Homme et Femme vous permettront d’explorer ces éléments fondamentaux afin de vous permettre une prise en charge adaptée et personnalisée, sur la base des déficits ou déséquilibres éventuellement mis en évidence. Pensez-y avant de vous complémenter !