Votre décision d’avoir un bébé est prise ! Saviez-vous que vous avez la possibilité d’optimiser ; vos chances de grossesse, son bon déroulement, et même la santé de votre futur enfant, plusieurs mois avant la fécondation ? Pour concevoir un enfant, votre corps doit être dans de bonnes conditions environnementales, émotionnelles et alimentaires… Et cela ne concerne pas uniquement les mamans ! Que vous rencontriez des troubles de la fertilité inexpliqués ou tout simplement pour avoir un enfant en bonne santé, un environnement nutritionnel et micronutritionnel optimal des deux parents sera bénéfique et mettra toutes les chances de votre côté. 

Les 1060 jours décisifs

Les futures mamans commencent généralement à faire attention à leur santé et à leur alimentation lorsqu’elles sont déjà enceintes… Peu le savent, mais tout se joue bien avant le début de la grossesse et ce n’est pas seulement la responsabilité de la maman ! Environ 60 jours avant la conception, au moment de la gamétogénèse et jusqu’au 2ème anniversaire de l’enfant, le mode de vie et l’alimentation des deux parents comptent. C’est ce qu’on appelle les 1060 jours. Ce sont les jours les plus importants, durant lesquels se construisent les bases de la future santé de l’enfant.

Qu’est-ce que la micronutrition peut apporter dans le bon déroulement de la fécondation ?

La micronutrition est une discipline qui consiste à assurer des apports optimaux de tous les micronutriments nécessaires au bon fonctionnement de l’organisme. Dans le cas d’un désir d’enfant et dès le moment ou la décision est prise, il est recommandé de commencer à évaluer les statuts biologiques, l’état de santé et la qualité de l’alimentation des deux futurs parents.
L’optimisation du statut micro-nutritionnel du couple en phase péri-conceptionnelle permettra de créer un environnement favorable et optimal pour la fécondation et la santé du futur bébé.  Chaque prise en charge doit évidemment être individualisée et encadrée par des professionnels de santé. Un spécialiste en micronutrition pourra définir, avec les futurs parents, une stratégie micronutritionnelle adaptée en fonction de leur situation.

Les micronutriments essentiels chez la femme

  • Le fer, pour être pleinement en forme et éviter les coups de fatigue.
  • L’iode, un micronutriment primordial pour le développement thyroïdien et cérébral de l’enfant.
  • Le calcium et la vitamine D, qui jouent un rôle dans la minéralisation des os, dans le bon développement du système immunitaire et cardiovasculaire, et dans la prévention des risques de pré-éclampsie.

Les micronutriments essentiels chez l’homme

  • La carnitine, qui joue un rôle sur la concentration du sperme et la mobilité des spermatozoïdes
  • Le zinc et le sélénium, des minéraux aux propriétés antioxydantes, qui augmentent la production de spermatozoïdes et améliorent leur mobilité.

Les micronutriments essentiels chez les deux futurs parents

  • Le magnésium, pour réguler le taux de cortisol dans le sang, hormone du stress. Le stress est mauvais pour l’équilibre hormonal et la fertilité car il dérègle les glandes endocrines.
  •  Le zinc, qui protège les cellules du stress oxydatif et joue un rôle dans la prévention des fausses couches spontanées et de certaines malformations fœtales.
  • Les vitamines B2, B6, B9, B12, les bétaïnes, la choline, qui interviennent dans les processus épigénétiques et donc dans l’expression ou non de certains gènes.
  • La vitamine B9 ou acide folique, aussi importante chez la future maman que chez le futur papa ! Elle est essentielle au moment de l’embryogenèse car elle va permettre de prévenir les anomalies de fermeture du tube neural et en particulier le spina bifida. Elle va aussi diminuer le risque d’autres malformations. Il existe également un lien entre infertilité masculine et faible consommation d’acide folique.
  • Les oméga 3, qui jouent un rôle majeur dans la fluidité des membranes et permettent une bonne communication intercellulaire, par exemple au moment de la rencontre entre ovocyte et spermatozoïde.
  • Les vitamines C et E, aux vertus antioxydantes et qui protègent les cellules, dont ovocytes et spermatozoïdes, contre les radicaux libres générés par le mode de vie (stress, alcool, tabac, pollution…)

Les bilans FertiCheck

Vous l’aurez compris : pour une fécondation optimale, de nombreux facteurs sont à considérer. Il ne suffit pas seulement d’un bon environnement hormonal et d’un appareil génital opérationnel… Tout l’environnement est à prendre en compte, aussi bien pour l’homme que pour la femme, et ce bien avant le début de la grossesse. L’alimentation, en général, et plus particulièrement un bon apport en micronutriments, est essentiel pour mettre toutes les chances de votre côté. Si votre décision est prise, les bilans de biologie préventive FertiCheck vous permettront d’en savoir plus sur votre fertilité et vous donneront les clés pour l’améliorer à l’aide de la micronutrition.

Consultez nos bilans : FERTICHECK FEMMEFERTICHECK HOMME