DigestCheck

Le DigestCheck est destiné aux personnes souffrant de troubles digestifs et permet d’étudier les paramètres impliqués dans l’équilibre intestinal.

Troubles digestifs

Qu’est-ce que le DigestCheck ?

L’intestin, « 2ème cerveau » de l’organisme, participe de façon majeure à la bonne santé de l’organisme.

L’équilibre entre muqueuse intestinale, microbiote et système immunitaire digestif régule les variations physiologiques ou pathologiques dues à une infection intestinale, une inflammation ou une hyperperméabilité intestinale. Tant de processus dont on connait aujourd’hui l’implication dans de nombreuses maladies inflammatoires chroniques ou auto-immunes, associées ou non à des symptômes digestifs.

C’est pourquoi le DigestCheck se concentre sur l’équilibre intestinal. Pour cela, il s’articule autour de 4 grands axes de dépistage :

  • inflammation d’origine intestinale,
  • perméabilité intestinale augmentée,
  • déséquilibre de la flore intestinale,
  • altération des défenses immunitaires de la muqueuse intestinale.

Que peut-on attendre des résultats du DigestCheck ?

Le bilan DigestCheck va permettre, d’une part, l’évaluation non invasive du fonctionnement de la sphère digestive et d’autre part, le dépistage précoce d’une inflammation intestinale, d’un déséquilibre de la flore (dysbiose) ou d’une anomalie de la perméabilité intestinale.

Ainsi aura-t-on des pistes qui pourront expliquer des pathologies telles que syndrome de l’intestin irritable, intolérances alimentaires, maladies auto-immunes ou maladies inflammatoires chroniques.

A qui s’adresse le bilan DigestCheck ?

Ce bilan s’adresse à tous, aux personnes présentant des troubles digestifs mais aussi aux autres, sans symptômes digestifs mais souffrant de troubles qui peuvent être la conséquence d’un déséquilibre de l’écosystème digestif :

  • douleurs digestives non expliquées, diarrhées, constipation opiniâtre,
  • inflammations intestinales chroniques (maladie de Crohn, RCH, syndrome de l’Intestin Irritable…)
  • bilan nutritionnel post-chirurgie digestive, post-radiothérapie,
  • troubles liés à la prise à répétition ou au long cours, d’antibiotiques, d’anti-inflammatoires, d’inhibiteurs de la pompe à protons,
  • surcharge pondérale, obésité…
  • maladies inflammatoires chroniques (articulaires et autres…)
  • dépression, anxiété, troubles de la concentration ou du sommeil…

Les paramètres du bilan

Examen chimique des selles, Béta 2 défensine fécale, Calprotectine, IgA sécrétoires fécales, Zonuline fécale, Alpha 1 antitrypsine fécale

En savoir plus sur le bilan DigestCheck

Pourquoi le bilan DigestCheck inclut-il spécifiquement ces paramètres ?

Ce panel s’articule autour d’axes de dépistage, par des dosages réalisés spécifiquement au niveau fécal :

  • évaluation générale de l’efficacité des processus digestifs (examen macro et microscopique)
  • dépistage d’une inflammation d’origine intestinale, de haut grade (calprotectine) ou de bas grade (béta-2 défensine),
  • dépistage d’une perméabilité intestinale augmentée (dosage de la zonuline) ou d’une entéropathie exsudative (alpha-1 antitrypsine),
  • évaluation de la stimulation de l’immunité locale (IgA secrétoires)
  • recherche de sang dans les selles

Il pourra être complété avec intérêt par la réalisation d’un panel d’intolérances alimentaires (NutritolTM) ainsi que de dosages sanguins (IgA anti-transglutaminase, sérologie Candida, CRP ultrasensible…) ou d’une étude du microbiote intestinal

Pour aller plus loin...

Aoud, S.E et al. Entéropathies exsudatives : à propos de cinq observations et revue de la littérature. J Afr Hepato Gastroenterol 8, 55–60 (2014).

Stéphane Nancey, Place de la calprotectine fécale dans la surveillance des MICI. Hépato-Gastro & Oncologie Digestive. 2015;22(6):477-487.

Fasano A. Human zonulin, a potential modulator of intestinal tight junctions. J Cell Sci. 2000;113 Pt 24:4435-4440.

Genser, Laurent. L’altération de la perméabilité intestinale : chaînon manquant entre dysbiose et inflammation au cours de l’obésité ? Med Sci (Paris), , Vol. 32, N° 5 ; p. 461-469.

Chairatana P, Nolan EM. Defensins, lectins, mucins, and secretory immunoglobulin A: microbe-binding biomolecules that contribute to mucosal immunity in the human gut. Crit Rev Biochem Mol Biol. 2017;52(1):45-56.