Prix du bilan
Nutritol 25 : 99€
Nutritol 50 : 149€
Nutritol 50 VEGAN : 169€
Nutritol 100 : 239€
Nutritol 270 : 449€
Bilan réalisé dans le cadre de la biologie préventive.
À ce titre, il n’est pas remboursé par la Sécurité Sociale.
Délai
10 jours
Nature de prélèvement
Prélèvement sanguin

De quoi sont composés les bilans Nutritol ?

Les bilans Nutritol TM élaborés par Juvenalis testent plusieurs aliments ou groupes d’aliments afin de détecter de possibles intolérances. Ils sont proposés sous trois formats :

  • Nutritol 25 : Analyse de 25 aliments courants tels que le gluten, le lait de vache et certains fruits et légumes.
  • Nutritol 50 : Analyse de 50 aliments, les différentes variétés de viandes, de légumes, de céréales et de produits laitiers.
  • Nutritol 50VEGAN : Analyse de 50 aliments VEGAN, donc uniquement des céréales, des fruits et légumes ainsi que des épices.
  • Nutritol 100 : Analyse des 100 aliments les plus importants, grande variété de produits laitiers, de viandes et de poissons, ainsi que de fruits et légumes.
  • Nutritol 270 : Analyse de 270 aliments et additifs : différentes variétés de viandes, de légumes, de fruits, de céréales, de produits laitiers, des œufs, leurs alternatives et les spécialités régionales ainsi qu’un grand nombre d’épices,  thé, café, tanins du vin, agents épaississants et conservateurs.

*SGNC : Sensibilité au Gluten Non Cœliaque

Consultez la liste des aliments contenus dans les panels

Quels sont les avantages à réaliser un bilan Nutritol ?

Vous pensez souffrir d’intolérances alimentaires ?

Le dosage des IgG alimentaires identifie les aliments à l’origine des troubles liés à ces intolérances. Dès que vous retirez les aliments IgG-positifs déclencheurs de ces inflammations chroniques, vous diminuez ou supprimez vos maux.

Un bilan Nutritol est particulièrement conseillé en cas de :

  • malaises gastro-intestinaux,
  • sensibilité au gluten non-cœliaque,
  • douleurs chroniques,
  • excès du poids,
  • affections psychologiques,
  • problèmes de peau.

Pour en savoir plus :

Consultez la brochure dédiée aux intolérances alimentaires

Quel est le meilleur moment pour faire un bilan Nutritol ?

Les bilans NutritolTM peuvent être réalisé seuls dans les cas indiqués ci-dessus ou associés à tous les autres bilans Juvenalis. Dans ce cas, ils viennent compléter l’interprétation globale de vos résultats.

Comment fait-on un bilan Nutritol ?

Vous pouvez effectuer votre bilan dans un de nos laboratoires partenaires. Rendez-vous sur notre page « Trouver un laboratoire ».

Venez à jeun, muni de votre questionnaire de santé dûment complété et du bon de demande d’analyse Juvenalis (documents en téléchargement).  Vos prélévements sont expédiés au laboratoire Eurofins Biomnis.

Les résultats vous seront transmis par voie postale, ainsi qu’à votre prescripteur le cas échéant.

 

Pour en savoir plus : Comment réaliser un bilan de biologie préventive Juvenalis ?

Que faire une fois l’intolérance détectée ?

Une fois le dosage des anticorps réalisé, les aliments sont classés en trois groupes : « non élevé », « élevé », « très élevé ».

Afin de tenter d’identifier les intolérances responsables de vos symptômes, en diminuant l’inflammation, nous vous proposons une méthode comportant 3 phases essentielles : la phase d’élimination, la phase de provocation et la phase de stabilisation.

 

Phase d’élimination

Au cours de la phase d’élimination, vous pouvez consommer tous les aliments pour lequel votre niveau d’anticorps IgG est « non élevé ».

En revanche, tous les aliments avec des niveaux « élevé » et « très élevé » d’anticorps IgG sont à éliminer pendant cette phase. En les évitant, les processus inflammatoires peuvent être réduits ou même stoppés et l’intégrité de votre intestin, restaurée : vos symptômes, s’ils sont liés à une intolérance alimentaire, devraient alors s’estomper.

Cette phase d’élimination est à maintenir pendant minimum 8 semaines et peut être prolongée en cas de besoin.

 

Phase de provocation

Après la phase d’élimination, il vous faudra réaliser la phase de provocation dont l’objectif est d’identifier les aliments déclencheurs de symptômes.

Pour cela, vous devrez réintroduire ponctuellement et un par un, à raison d’un tous les 4 jours,  les aliments qui ont été éliminés.

Parallèlement, vous devrez observer si vos symptômes réapparaissent ou non.

La durée de sa phase est variable et dépend du nombre d’aliments que vous aurez éliminés lors de la première phase. Mais à la fin de celle-ci vous devriez pouvoir identifier les aliments responsables de symptômes.

 

Phase de stabilisation

Une fois les aliments responsables de symptômes identifiés, vous pourrez entamer la phase de stabilisation, dont l’objectif est de trouver un équilibre alimentaire.

Et si mes symptômes ne disparaissent pas ?

Parfois, malgré des résultats positifs et un régime d’éviction bien réalisé, les symptômes ne disparaissent pas.

Si c’est le cas, cela signifie qu’ils n’étaient pas forcément liés à une intolérance alimentaire.

Dans ce cas-là, nous conseillons une investigation plus poussée en commençant par un BasicCheck qui vous permettra de faire un bilan global de votre état de santé.